26 nov. 2015

Plier et créer avec l’Origami & Les Editions Usborne !

Après le découpage où la méthodede Josiane Caron Santha nous a permis de faire de grands progrès, nous nous attaquons au pliage afin d’être plus habile de nos doigts. Nous regardions l’Origami de loin, avec une certaine crainte puisque nous n’y connaissions rien. Créer rien qu’avec du papier et le fait de plier des animaux, des objets en 3D, nous semblait une science bien compliquée, or c’est faux ! C’est un exercice très intéressant qui peut être décortiqué en plusieurs étapes afin de permettre à chacun de progresser et de profiter de ce qu’il crée. Découverte de l’Origami en compagnie de deux ouvrages des Editions Usborne qui nous aident à progresser !


Pour commencer l’origami, il ne faut pas beaucoup de matériel : ses doigts et du papier. Les Editions Usborne propose l’ouvrage « L’Origami, 100 feuilles détachables, 5 modèles différents » illustré par Anni Betts. Nous l’avons choisi pour notre initiation au pliage. Le papier est l’élément clé. Profiter de leur sélection de papiers est un vrai plaisir. En général, pour créer des origamis il nous faut des papiers carrés. Usborne nous en propose toute une panoplie avec des motifs et des couleurs qui permettent de commencer à stimuler l’expression orale dans cet exercice : fleurs, gouttes de pluie, arbres, oiseaux, étoiles, feuilles, formes géométriques, plumes… Nous aimons cette variété qui permet de sortir des feuilles blanches ou des feuilles de couleurs unies.

Six modèles sont proposés dans l’ouvrage : le cygne, le renard, le poisson, la grenouille, le papillon et le voilier. Ils sont clairement expliqués et illustrés pour permettre à chacun de s’entraîner à réaliser ces six formes. L’origami est l’opportunité parfaite pour travailler un vocabulaire directionnel : à gauche, à droite, au milieu, en bas, en haut, bascule, retourne, pivote…

Vous pouvez tout à fait insérer un exercice de découpage comme proposé par Usborne pour créer les animaux sous une plus petite forme.


N’hésitez pas à guider l’utilisateur dans ses premiers pliages puis à lui laisser de plus en plus d’autonomie. Nous trouvons qu’effectuer en même temps le pliage aide également puisque cela permet de rendre concrète l’explication abstraite sur l’ouvrage. Vous pouvez également prendre le temps avec l’utilisateur de lire l’étape et lui demander ce qu’il comprend.

Nous avons récemment lu un billet du blog de La Souris Qui Raconte où, en voyage à Chalon-sur-Saône à la bibliothèque des Prés Saint Jean, les souriceaux présents ont réalisé en parallèle à la lecture du magnifique « Il suffit parfois d’un cygne » de jolis cygnes en Origami. C’est une excellente idée ! Nous prenons plaisir à inventer des histoires avec les animaux en origami que nous avons créés, cela peut être tout aussi intéressant de lire une histoire puis de créer un origami en fonction des personnages et du thème de celle-ci.

Si vous êtes à la recherche de modèles plus simples à réaliser dans un premier temps, nous vous conseillons « 100 dragons en papier à plier et à faire voler » toujours des Editions Usborne, illustré par Andy Elkerton. Ces éditions que nous avons découvertes il y a huit ans en Angleterre, nous ont toujours permis d’avancer et de progresser c’est pourquoi nous partageons autant de leurs ouvrages sur notre blog.


Les dragons de papier sont comme les avions que nous faisions voler (ou regardions depuis notre chaise sagement !) en classe. Tous les papiers de pliage sont associés à un type de dragon : dragon du feu, dragon de l’eau, dragon de la terre, dragon de l’air. L’utilisateur les identifie grâce à un symbole en haut à gauche de chaque page. C’est un premier élément que nous trouvons intéressant puisqu’il faut identifier et associer le bon modèle à la bonne page.

Les papiers de cet ouvrage sont spécialement conçus pour que les motifs ressortent particulièrement bien au fur et à mesure du pliage. De plus, des lignes sur les papiers vous permettent d’être guidé. C’est très utile quand on commence pour mieux comprendre les instructions puisqu’en lisant chaque étape on reconnaît sans difficulté les lignes à suivre.

Ce qui est vraiment sympa avec cet ouvrage c’est qu’une fois les dragons terminés, une petite course s’impose et c’est toujours drôle de voir ses dragons s’envoler dans les airs puis de compter combien de temps ils volent. Vous pouvez ainsi en créer plusieurs puis les faire s’affronter dans les airs.


Il existe également chez Usborne un ouvrage intitulé "100 Avions en papier à plier et à faire voler" de la même collection que les dragons qui se décline sous plusieurs titres

Pour Halloween nous avions créé des petites boîtes chats grâce à l’excellente vidéo de Jenny Chan sur Origamitree. Nous sommes également fans des idées de Red Ted Art et surtout de leurs idées de marque-page, un pliage idéal pour s’organiser ! Il y a tellement de possibilités avec l'Origami que cet exercice devient rapidement un vrai plaisir. 


N’hésitez pas à nous envoyer, même en message privé, vos créations, cela nous fait toujours plaisir :)


Chouette ou Hibou ? (Gallimard Jeunesse): Coup de Coeur!

Cadeau d'anniversaire pour une petite Sauterelle qui a soif d'apprendre et une grande Sauterelle qui adore découvrir, "Chouette ou Hibou?" de Emmma Strack et Guillaume Plantevin a rencontré le succès escompté lors de sa commande. En effet, c'est au détour du site de Gallimard Jeunesse que j'ai découvert cet ouvrage et que j'ai eu envie, en lisant le descriptif, de l'offrir pour que nous en profitions à deux. Ce magnifique ouvrage se présente comme étant composé de "soixante paires à ne plus confondre"et en effet il rempli très bien sa mission. Alors saurez-vous nous dire la différence entre chouette et hibou, entre sauterelle et criquet, entre Borsalino et Stetson, hypermétropie et presbytie, nouilles et pâtes ou encore marguerite et pâquerette? Plongée au coeur d'un livre qui répond à toutes nos questions... 


Au sommaire vous retrouvez plusieurs thèmes: les animaux, l'alimentation, la géographie, la mode, le corps humain et la ville. Cette diversité nous ravit car elle aborde autant des éléments de notre quotidien que des animaux, ou encore des phénomènes météorologiques que nous connaissons en théorie (heureusement d'ailleurs, nous pensons particulièrement à la double page couleuvre-vipère!). 

Coup de coeur pour ce livre grâce à sa présentation. Composé de pages claires mettant en avant deux éléments d'une "paire", l'ouvrage est accessible et discrimine chaque élément de manière efficace. Vous y trouverez: le nom de chaque élément en grand sur chaque page, une illustration de grande taille, un tableau récapitulatif des caractéristiques qui rapprochent ou différencient les deux éléments et plusieurs bulles pour en apprendre un peu plus sur ces deux éléments. La présentation est constante dans tous l'ouvrages et parfaite car nous retenons sans difficulté les informations présentées. 

Le tableau récapitulatif nous plaît car il permet, une fois la lecture de la double page terminée de voir de manière schématique ce qui est identique et ce qui est différent. Pour les animaux, ce tableau se compose par exemple de la classe, la famille, la présence en France, les spécificités, la dangerosité, le cri, la couleur, ou encore la taille. Il s'adapte aux animaux présentés et à ce qui permet de les différencier. Il varie selon les éléments et est à chaque fois intelligemment construit. 

Les bulles, au nombre de 6, se situent en bas de page et proposent plusieurs informations associées à une petite illustration. Nous aimons beaucoup ce principe qui permet d'aborder la paire sous de nombreux aspects et de la différencier. 

De manière générale nous adorons ce livre. Le seul bémol est la police d'écriture qui dans le tableau et dans les bulles pourraient, selon nous, être plus grande pour un plus grand confort de lecture. 

A qui se destine l'ouvrage? A tous ceux qui aiment apprendre de manière ludique et imagée! L'âge ne rentre pas en compte puisque chacun d'entre nous, petite et grande Sauterelles, prenons un plaisir immense à le découvrir ensemble!

Bonne lecture! 

19 nov. 2015

« Paris sera toujours Paris...»

Il y a quelques semaines, nous souhaitions partager nos coups de coeur sur des carnets de coloriage et des activités manuelles évoquant Paris, sa culture, son patrimoine, et sa lumière. A cette occasion j'avais écrit un article que je gardais pour plus tard. Nous le partageons aujourd'hui avec cette envie encore plus forte de célébrer la culture parisienne et les richesses de cette grande ville.

Nous serions heureux de découvrir les livres et les activités que vous utilisez afin de partager la beauté de Paris avec vos extraordinaires. N'hésitez pas à les inscrire dans les commentaires et d'avance, merci.

Photo de La Sauterelle Tactile - Mes Monuments de Paris en Paper Toys (Auzou), Gaston, Margot & la Tour Eiffel
Mes Monuments de Paris en Paper Toys par Rozenn Bothuon aux éditions Auzou est un ouvrage très bien fait pour explorer les monuments de Paris à travers le papier. La première surprise vient en ouvrant la couverture du livre qui se déplie pour laisser découvrir une jolie carte de Paris (que vous pouvez découvrir sur notre photo). Ainsi, vous pourrez y placer vos monuments une fois ceux-ci réalisés ou l'encadrer pour illuminer un mur.

L'ouvrage est bien conçu, à la manière d'une promenade que nos deux protagonistes, Gaston et Margot, entament dans la capitale. A vous de créer les deux personnages puis de parcourir l'ouvrage pour réaliser tour à tour la Tour Eiffel, l'Arc de Triomphe, la place de la Bastille, l'Opéra Garnier, Notre-Dame de Paris, le Sacré-Coeur, Orsay...

Comment fait-on les paper toys? Un peu de patience, un soupçon d'ingéniosité et beaucoup de pliage/collage/lecture d'instructions! Plus sérieusement, d'abord on détache les différentes parties de papier illustrées et pré-découpées pour nous dans le livre. Ensuite, on plie aux endroits indiqués ainsi que les fentes. Puis, on colle afin de permettre à sa structure en 3D de prendre vie. Le résultat est vraiment beau et c'est un apprentissage différent qui permettra de manier différents instruments et de faire travailler les doigts et l'habileté.

Mes monuments de Paris en Paper Toys c'est une belle activité qui nous enchante aussi par ses pages de présentation des monuments. En effet, pour chaque monument deux rubriques: "son histoire" et "le sais-tu?" qui permettent d'apprendre certains des secrets de ces beaux monuments. Une promenade originale dans l'histoire et dans la ville lumière.



Paris Secret de Zoé de Las Cases (Marabout) est un magnifique livre de coloriage que nous aimons énormément car les dessins sont magnifiques et variés. Cette collection de carnet de coloriage est très agréable car les illustrations sont très belles, le format pratique et les thématiques toujours bien traitées.

Zoé de Las Cases nous entraîne dans son univers fabuleux : page remplie de chaussures, de tasses à thé, de fruits, de manteaux, des aliments… Des doubles pages à thème comme « Ma Petite Mercerie », « Smile » pour l’appareil photo, ou encore les parfums. Zoé de Las Cases nous régalent de paysages parisiens : immeubles haussmanniens, tour Eiffel, quais de la Seine, hôtel de ville, Notre-Dame de Paris... C'est magnifique! 

Nous aimons ce mélange entre spécificités parisiennes et objets de tous les jours. Cela permet d’avoir un objet (lunettes de soleil) décliner sous des dizaines de modèles. Cette présentation permet de stimuler l’imagination, l’expression orale et donne envie de prendre à son tour un crayon pour dessiner ses propres modèles. Nous aimons énormément ce « beau livre » de coloriage qui, au-delà de l’activité de loisir, offre un monde exceptionnellement riche à explorer.

Dinosaure ajouté par une Sauterelle qui trouvait que c'était plus drôle qu'un pigeon :)

Le coloriage nous apporte énormément. Il est souvent dit « relaxant pour les adultes » mais il l’est également pour les plus jeunes. On utilise ce support pour créer des histoires, pour que chacun puisse personnaliser et inventer avec ce support. Il permet de travailler la tenue du crayon  ou de la corriger en vue de l’écriture et d’exercer la précision.

Découvrez l’univers de Zoé de Las Cases sur sa page Facebook et son site internet. Vous retrouverez de nombreux aperçus de « Paris Secret » et de ses autres ouvrages.


Autocollants Usborne Paris des Editions Usborne illustré par Wesley Robins et un texte de James Maclaine.

Dans ce livret, l’utilisateur découvre de nombreuses scènes représentatives de la vie parisienne ou française (La Seine, Le Marché, La Tour Eiffel, Montmartre, Le Louvre, les Transports, Le Jardin des Tuileries, Le Tour de France et le Plan de Paris).

L’utilisateur peut, grâce aux nombreux autocollants, construire ces scènes. Ce support est encore plus intéressant que le coloriage pour la stimulation de l’expression orale puisqu’on peut demander à l’utilisateur de raconter ce qu’il fait et pourquoi il le fait. Par exemple : « Je place les bateaux mouches faisant le tour de Notre-Dame de Paris car ils doivent passer par le bras de la Seine de la page de droite ».


Prenons comme exemple la scène du marché: plusieurs étals sont présentés comme la boulangerie, le poissonnier, les fruits & légumes, le fleuristes. Les autocollants viennent remplir les tables des marchands. Nous aimons beaucoup la page concernant le marché, en effet de nombreux aliments sont représentés ce qui permet de brasser un vocabulaire important.



Les autocollants sont bien illustrés et agréables à regarder.  Si ces autocollants vous intéressent nous vous conseillons de regarder « Premiers Mots en Autocollants » sur notre Page « l’Univers Usborne », un livret très intéressant pour travailler les mots à l'aide des autocollants. 



Colo Géant Souvenirs de Paris du Studio TomSo (Les Ateliers du Calme) nous plaît beaucoup car nous adorons le principe des coloriages géants (retrouvez notre article à ce propos en cliquant ici). Ils permettent de se retrouver à plusieurs pour une création commune. C’est un moment de partage où les imaginations de chacun se retrouvent, se mélangent, se complètent. Cette une activité parfaite pour réunir tout le monde autour de la table et partager un beau moment.


Solenne et Thomas vous proposent de retrouver la magie de Paris sur ce grand poster (1,26m x 90cm) avec les dessins des monuments célèbres (Tour Eiffel, Notre-Dame de Paris, Moulin Rouge, Pyramide du Louvre, l’obélisque de la Concorde, l’Arc de Triomphe), des médaillons avec des petits messages, des oiseaux, des fleurs et de belle montgolfières.

C'est très beau et joyeux. Cela évoque la fête, la culture, l'esthétisme, le patrimoine et le bonheur. C'est un plaisir de le remplir de jolies couleurs.

N'hésitez pas à prendre plusieurs feuilles A4 et en vous basant sur le modèle proposé par le Studio TomSo à créer vos propres dessins géants et puis à les colorier. Cela permettra à chacun de parler de Paris, de ce qu'il ressent, de ce qu'il aimerait...


Labo Drawing Lessons (Labo Lado): Défis numériques de dessins!

Labo Drawing Lessons de Labo Lado est une jolie application dont la variante pour Halloween nous avait enchantés. En effet, l'application ne propose pas seulement d'apprendre à dessiner sur la tablette mais également de s'affronter lors de défis où c'est la tablette qui choisit le vainqueur. Gratuite aujourd'hui, cette application chaleureuse aux modèles rigolos mérite que l'on s'y arrête quelques instants. Détour par le monde des couleurs, pinceaux, feutres et crayons numériques... 


L'application débute par une introduction aux formes où l'utilisateur peut se familiariser avec le fonctionnement de l'application. Lorsqu'il trace, l'ordinateur lui donne des étoiles en fonction de la réussite de sont tracé. Il effectue tour à tour: trait horizontal, trait vertical, triangle, rond, carré, lune avant de découvrir toute l'application. 


La richesse de l'application c'est la variété des dessins proposés dans cinq catégories: animaux, moyens de transport, fruits et légumes, monstres et personnages. Pour chaque catégorie vous retrouvez huit modèles, de quoi vous fournir une jolie base pour commencer. Les modèles sont faciles à réaliser et plutôt drôles. C'est intéressant de commencer par les effectuer sur la tablette avec le modèle puis de prendre un cahier et de les reproduire sans aide. Cela peut être effectué au fur et à mesure pour permettre à l'utilisateur de gagner en autonomie et en confiance en soi. C'est aussi un bon moyen de personnaliser selon ses envies les modèles de base de l'application.

Une bibliothèque d'image vous permet de stocker vos dessins une fois effectués. Vous pouvez également les colorier grâce à une palette et à plusieurs outils dont le rendu sur l'écran sera différent. Une expérience à réitérer sur papier, en effet, nous aimons beaucoup varier les outils: crayons à papier de tailles différentes, pastels gras, peinture, feutres, tampons...


Le vrai plus de cette application c'est le bouton "vs" qui permet d'ouvrir le mode "défi". Nous sommes friands des applications qui permettent de partager l'écran, de faire quelque chose ensemble en même temps comme Labo Drawing Lessons le permet (à ce sujet n'hésitez pas à découvrir Dada Dot). 

Chacun se place d'un côté de la tablette et le dessin apparaît. Il faut tracer par-dessus le modèle en étant le plus précis possible afin de gagner un maximum de points. A la fin de son dessin, chacun remonte un bouton lorsqu'il a terminé.


Nous aimons ce mode parce que l'utilisateur n'est pas sous la pression d'un sablier ou d'un temps défini. On s'affronte bien sûr mais on dessine ensemble surtout. Encore une fois, on peut commencer par faire ce jeu sur la tablette puis prendre en cahier, trouver un modèle dans un livre (ou un modèle de l'application) et le dessiner puis comparer les résultats. 






BrainBox Il était une fois & BrainBox Histoire du monde (Green Board Games): parler & mémoriser

BrainBox c’est une collection de jeux au principe simple: des cartes cartonnées avec au recto des illustrations reprenant le thème général de la boîte et au verso des questions pour tester sa mémoire, son sens de l’observation, de la compréhension et stimuler le langage oral. On lance le dé pour savoir à quelle question on doit répondre et on retourne le sablier. Simple, efficace et ludique, l’univers BrainBox mélange comme il le faut le jeu et l’apprentissage. Après BrainBox ABC et BrainBox des Tout Petits, découvrons ensemble deux nouveaux titres: Il était une fois & Histoire du Monde. 

BrainBox Il était une fois est une très belle boîte brillant de mille feux contenant 55 cartes illustrées, 1 règle du jeu, 1 sablier et 1 dé. Le thème de cette boîte: les contes, fables et récits fantastiques. C’est un très joli thème qui a l’avantage d’être souvent bien connu de l’utilisateur. Proposer dans un premier temps ce titre puis découvrir d’autres thèmes dans la collection permettra à l’utilisateur de découvrir le principe de jeu dans un contexte familier puis d’évoluer vers des thèmes où il apprendra de nouvelles choses.


Les contes… mais lesquels et comment? Quelques exemples: les trois petits cochons, le petit chaperon rouge, l’île au trésor, la Belle et le Clochard, la cigale et la fourmi, la petite souris, les douze travaux d’Hercule, la Belle et la Bête, les voyages de Gulliver, Tom Pouce, le Petit Prince, la princesse au petit pois… La liste continue! Comme vous pouvez le constater, le choix est plutôt éclectique regroupant légendes, mythologie, contes, récits, histoires pour enfants… C’est ce qui fait la richesse de ce jeu car, ne nous en cachons pas, nous adorons chercher et lire ensuite le récit complet d’une de ces cartes dans notre bibliothèque. 

C’est certainement l’un des points forts de ce jeu: l’envie d’aller plus loin, de se plonger dans les récits, de se raconter des histoires. Comme nous l’utilisons pour stimuler le langage oral c’est parfait! En effet, en travaillant de manière parallèle la structure d’un récit et en donnant quelques mots-clés à l’utilisateur on peut, avant de jouer, lui demander de nous raconter l’histoire évoquée sur la carte par le titre écrit ainsi qu’une courte phrase et une illustration. S’il ne la connaît pas, il peut tenter d’imaginer l’histoire à partir de l’image. C’est un exercice encore plus drôle qui permet de travailler du vocabulaire de manière ludique. 

Les questions au verso des cartes concernent ce qui est visible au recto: l’image - questions descriptives, la phrase explicative - questions de compréhension et de manière globale questions de mémoire. Par exemple, pour la carte « les trois mousquetaires », les questions posées sont relatives à leur devise (mentionnée dans la phrase sous l’illustration), les cheveux des mousquetaires de l’image, leurs noms (mentionnés), le nombre d’épées, leurs chapeaux et leurs ceintures. 

Si l’utilisateur connaît le récit on peut imaginer créer d’autres questions et au fur et à mesure des parties les poser! 


BrainBox Histoire du Monde est une boîte rouge contenant 54 cartes illustrées, 1 règle du jeu, 1 sablier et 1 dé. Ces cartes sont plus détaillées que les cartes d’ « Il était une fois » et contiennent plus d’explications et de spécificités sur les événements traités. 

Quels sont les thèmes abordés? Les aborigènes d’Australie, la construction des pyramides de Gizeh, les Grecs s’emparent de Troie, les premiers Jeux Olympiques, la Fondation de Rome sur le Tibre, la Révolution Industrielle, Alexandre le Grand, la route de la soie, les statues de l’île de Pâques, la dynastie Ming, le traité de Rome… C’est encore une fois très varié. Bien entendu, on ne peut pas résumer l’histoire du monde en 54 cartes, néanmoins le jeu présente l’avantage d’offrir un bon aperçu sur des événements importants. 


Ce que l’on aime avec les BrainBoxes c’est qu’elles offrent des pistes à suivre si vous le souhaitez. Par exemple, on découvre la carte « Le Traité de Rome » dans la boîte, à vous, si vous le souhaitez, de poursuivre sur une découverte de l’Union Européenne, une chronologie des traités importants, la géographie des pays membres (avec par exemple les Cartatoto L'Europe)… 

Que contiennent les cartes? Au recto, vous découvrez des détails relatifs au thème de la carte. Par exemple pour « La Renaissance » on voit plusieurs illustrations : une presse, des peintures, une carte de l’Europe, des livres ainsi que des explications écrites concernant l’invention de Gutenberg, Michelangelo, les siècles concernés, la zone géographique ainsi que la période historique précédente. Au verso, les questions concernent le nombre de livres sur l’image, la période précédant la Renaissance, l’inventeur de la presse à caractères, la représentation de la presse, l’auteur de "la création d’Adam", le pays d’origine de la Renaissance. 



Nous vous encourageons vraiment à pousser l’apprentissage plus loin et à découvrir au fur et à mesure en profondeur les thèmes abordés pour permettre à l’utilisateur d’avoir une meilleure compréhension de ces sujets.

Aimez-vous BrainBox? Dites-nous tout sur votre boîte préférée dans les commentaires :)

18 nov. 2015

Alphamonstre (Marbotic) : Poursuivons notre exploration de l’alphabet !

Alphamonstre est la deuxième application d’une série créée par Marbotic en lien avec les Smart Letters, un jeu de bois traditionnel qui interagit avec ces trois applications. Alphamonstre raconte la rencontre (terrible !) qui a eu lieu entre l’alphabet et la monstromachine… Celle-ci a dévoré toutes les lettres de l’alphabet, à vous de jouer avec la machine pour qu’elle vous dévoile tous ses secrets et lui permettre de vous tester sur votre connaissance des lettres, la reconnaissance de leur son et leurs différentes formes écrites.


Dans un premier temps, touchez les petites images sous la balance depuis l’écran principal. Elle dévoile un très bel abécédaire pour permettre de jouer avec les lettres, de se remémorer l’ordre alphabétique et de découvrir à quel mot est associé chaque lettre. Nous avons vu de nombreux abécédaires numériques, celui-ci nous plaît particulièrement de part son graphisme et ses animations. En sélectionnant une image, elle apparaît en grand sur l’écran. Touchez le mot vous l’entendez. Touchez l’image plusieurs fois et vous la découvrirez autrement. C’est l’occasion de stimuler l’expression orale en demandant à l’utilisateur ce qu’il voit à l’écran.


Retour à l’écran principal grâce à la petite maison située dans le coin supérieur gauche de votre écran. Commençons par découvrir la monstromachine qui renferme le A majuscule. Dans cette machine, c’est vous qui êtes aux commandes. C’est la partie « découverte » de l’application.


Placez une lettre dans la monstromachine. Sur l’écran principal de la machine, cela déclenche la fonction son, l’utilisateur entend le son de la lettre. Sur l’écran de gauche, quand vous placez la lettre vous découvrez l’image commençant par cette lettre, image associée à la lettre dans l’abécédaire. Quand vous placez la lettre sur le bras droit, vous découvrez deux façons d’écrire en minuscule la lettre.


Dans cette partie de l’application, l’utilisateur dirige la machine et découvre tous les secrets des lettres. Cela permet de travailler pour lui permettre d’assimiler les lettres avant de les tester dans la deuxième partie de l’application.


En touchant la deuxième machine (étoile) vous découvrez un nouvel écran qui vous permet de choisir l’exercice de votre choix :
  • Trouver la lettre (majuscule ou minuscule selon les réglages)
  • Trouver la lettre correspondant au son
  • Trouver la première lettre d’un mot illustré
  • Trouver la lettre majuscule correspondant à une lettre minuscule (2 polices)


Dans trouver la lettre, l’utilisateur voit l’ombre de la lettre et doit la retrouver parmi toutes les autres en bas de l’écran. Dans trouver la lettre correspondant au son, la machine dit le son, l’utilisateur doit trouver la lettre correspondante. Dans trouver la première lettre de l’image, on retrouve les illustrations de l’abécédaire et l’utilisateur doit donner à la machine la première lettre du mot correspondant. Les deux jeux suivants sont des jeux d’association minuscule-majuscule.


Ce mode « défi » est très intéressant. Vous pouvez sélectionner dans les réglages les lettres proposées dans ce mode. Ainsi si vous souhaitez travailler un groupe de lettres précis vous le pouvez. C’est une fonctionnalité très pratique. Vous pouvez aussi permettre à l’utilisateur de jouer avec les minuscules et non les majuscules en désactivant la fonctionnalité « je joue avec des majuscules dans le tiroir des lettres ».


Alphamonstre est une belle application dans l’esprit Marbotic avec un mode « défi » très riche qui permet grâce aux fonctionnalités de travailler de manière adaptée à la fois les majuscules et les minuscules.





Miximal (Yatatoy) : Jouons avec les sons !

Miximal de Yatatoy est une gratuite aujourd’hui, l’occasion parfaite pour parler de cette application de jeu qui utilise images et sons pour recréer les animaux que nous connaissons et en inventer d’autres un peu loufoques.



Le principe de l’application est de transposer le « flip book » sur la tablette afin de permettre aux animaux de se mélanger entre eux. L’application est disponible en cinq langues : anglais, espagnol, français, allemand, italien. Vous pouvez sélectionner la langue de votre choix depuis l’écran principal en vous dirigeant vers la rubrique « info ».

Comment jouer ? Il y a plusieurs manières d’utiliser cette application. La plus simple est dans un premier temps de proposer à l’utilisateur de reconstituer les animaux de l’application. De cette manière il se familiarise avec les formes, les couleurs et les animaux de l’application. L’utilisateur est aidé par les couleurs d’arrière-plan de l’application différente pour chaque animal.


Lorsqu’il a reconstitué un animal, une animation apparaît. En appuyant sur le bouton « play » en bas à droite de votre écran vous entendez et voyez le nom de l’animal divisé en trois groupes de sons. Cette division n’est pas de nature constante par exemple vous retrouverez l’é-lé-phant et le fla-mant-rose, ou encore le mou-sti-que.

Cependant le principe est intéressant, vous travaillez l’association visuelle et l’expression orale en demandant à l’utilisateur de répéter. Cela peut être un excellent jeu pour travailler la prononciation de certains sons.

Parmi les animaux vous trouvez : le flamant rose, le dinosaure, l’éléphant (coquille dans l’application au niveau des accents dans la version écrite), le koala,  le moustique, le crocodile, le kangourou, le chimpanzé, le pélican, le pingouin et le gorille.


Une autre manière d’utiliser l’application c’est de s’amuser à créer des animaux fantastiques : mélangez donc les sons pour créer des animaux qui n’existent que dans votre imagination et sur votre tablette. Ce qui est intéressant avec cette activité c’est que l’on peut demander à l’utilisateur de deviner le nom de l’animal en se basant sur les sons associés à sa tête, son corps et ses pattes.


Sachez que chaque élément du corps possède sa propre animation. Ceci est une autre façon de stimuler l’expression orale en demandant à l’utilisateur ce qu’il voit l’animal faire à l’écran. Par exemple : il tape sur sa poitrine, il tourne la tête, son pantalon se baisse, il montre ses muscles…











12 nov. 2015

Les Saisons - Morphosis (France Télévisions) : Temps & Espace au service de la découverte

Les Saisons Morphosis est une très belle application qui retrace l’évolution des paysages et de l'homme en Europe de l’âge de glace à nos jours créée à l’occasion de la sortie du film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud « Les Saisons » en salle le 27 janvier 2016. Instructive, l’histoire de l’homme est racontée à travers les âges sous l’angle de l’environnement : quel est l'impact de notre présence? La pollution : est-ce un mal depuis l’industrialisation ou bien a-t-elle débutée avant ? Que signifie réellement le terme « pollution » ? De la fumée noire? De l'eau contaminée? Autant de questions actuelles à quelques jours de la COP 21 en France qu’il est très intéressant de voir traitées dans une application de qualité comme Morphosis.


Avant de rentrer dans les détails de l’application, de sa structure, des interactions et des outils associés, quelques mots sur le public auquel elle s’adresse : chacun d’entre nous.

L’application est si bien construite qu’elle permet à chacun, du plus petit au plus grand, d’apprendre quelque chose sur l’Homme et son Histoire. L’application peut tout aussi bien être utilisée dans un contexte académique (histoire, actualités, sciences), qu’à la maison, c’est d’ailleurs une richesse que nous souhaitons souligner : que vous soyez professeur, accompagnateur ou parent, cette application va vous intéresser.


Plongeons dans le contenu de l’application. Morphosis se présente sous la forme d’un écran principal qui fonctionne comme une frise chronologique. Grâce à un bouton que l’on tourne en bas de l’écran, on fait défiler les années et les siècles pour découvrir successivement : l’âge de glace, l’âge d’or de la forêt, les romains, le moyen-âge, l’époque industrielle et la nouvelle alliance.

Ce principe est génial : le temps et l’espace évoluent ensemble sous le doigt de l’utilisateur, cela transforme l’histoire en quelque chose de plus visuel. En effet, alors que traditionnellement on étudie une période, puis une autre, la force de cette application c’est de mettre en perspective et de comparer les périodes de l’histoire entre elles grâce à un décor qui change au fur et à mesure des années.


Ces chapitres sont au nombre de trois pour chaque période historique. Ils retracent certains des évènements clés dans l’impact de l’homme sur la planète : la domestication des animaux, la sélection artificielle, l’importance du bœuf pour l’homme, la sédentarité, l’invention de la pisciculture, les premières pollutions… L’utilisateur les découvre en faisant défiler les années sur sa carte.


Lorsqu’il sélectionne un chapitre, par exemple « Comment les Romains transforment le cheval » il découvre une animation intelligente et parfaitement narrée.

Nous plongeons sans difficulté et je dirai même plus avec envie et enthousiasme là où la narratrice nous entraîne. Le récit est ponctué d’animations plutôt faciles sur lesquelles nous reviendrons. Cette application renferme grâce à ces récits un contenu d’une qualité très riche.

Disponible en français et en anglais, le texte peut également apparaître en bas de l’écran à la manière de sous-titres. Nous avons beaucoup apprécié cette fonctionnalité.


Les animations sont, à notre sens, pas tout à fait en symbiose avec le reste de l’application. Très simples, elles présentent l’avantage de permettre à un public plus jeune de s’intéresser à l’application. Il ne s’agit pas de résoudre des énigmes mais d’illustrer une caractéristique essentielle du chapitre mise en avant dans le récit. Parfois ce que l’on doit faire n’est pas facile à comprendre (mais bien facile à effectuer). Il vous suffit de toucher l’ampoule en bas de l’écran pour une explication visuelle.

Même si les animations pourraient être un peu plus complexe, cette manière d’illustrer de manière active un principe énoncé est très importante dans le processus d’apprentissage et nous ne minimiserons pas leur importance dans l’application.


Un des points forts de l’application c’est l’incroyable rubrique « Aller plus loin » ainsi que l’« Espace pédagogique » disponibles sur le site du film. Nous sommes époustouflés par le travail fourni afin de rendre l’apprentissage et la découverte le plus accessible et le plus vivant possible.


Dans la rubrique « Aller plus loin », du contenu média (livre, émission, infographie, documentaire, conférence, jeux, articles, dossier) est disponible pour enrichir chaque chapitre de chaque période historique. C’est une vraie richesse et l’opportunité de passer de la tablette à l’ordinateur ou encore au livre pour enrichir son apprentissage.

Par exemple, pour la forêt au moyen-âge, le site propose de se plonger dans une émission « Les dessous des cartes : histoire des forêts » (extrait gratuit, émission intégrale payante – Arte), puis de lire le dossier consacré aux Forêts d’Europe au Moyen Âge (de Philippe Braunstein) ainsi que celui à propos des grands défrichements médiévaux (site de l’Office National des Forêts), enfin de découvrir trois livres « Les Catastrophes au Moyen Âge »  de Jean-Pierre Leguay, « Sur les Pas du Loup » de Jean-Marc Moriceau ainsi que « Une histoire de la Forêt » de Martine Chalvet. Ce contenu s’adresse tout aussi bien à un jeune public qu’à un public plus âgé. L’occasion pour chacun de trouver un support adapté à ce qu’il recherche.

Dans la rubrique « Espace Pédagogique », vous découvrez des dossiers pédagogiques abordant trois matières : l’histoire, la géographie et enfin les SVT. Ceux-ci reprennent les thématiques du programme scolaire de l’école primaire et du collège. Ils seront complétés mi-décembre par des fiches pédagogiques reprenant de courts extraits des vidéos de l'application.


En plus du site, de l’application et du film, vous pouvez découvrir les livres tirés du film « Les Saisons » parus chez Actes Sud. Quatre ouvrages sont disponibles : le beau livre, le livre documentaire jeunesse, le cahier d’activités, enfin les contes des Saisons. Un extrait de chaque ouvrage est à découvrir sur le site du film. Ces ouvrages semblent magnifiques.



Les deux dernières périodes historiques seront disponibles le 2 décembre. L’application « Morphosis Les Saisons » est disponible gratuitement dès à présent sur l’App Store et sur Google Play.

Boucle d’Or & Aladin (Les Fées Hilares - Nathan): Il était une fois... on joue!

Les Fées Hilares proposent des jeux faciles à transporter, bien illustrés (par Mélisande Luthringer), solides et surtout qui instillent l’envie de s’amuser. Nous vous avions parlé de Blanche-Neige Le jeu des Formules Magiques et de la Souris Verte sur le blog. Aujourd’hui voici venu le temps de Boucle d’Or et d’Aladin. Etes-vous bien prêts? Alors sortez du lit car « Il était une fois » aujourd’hui n’a pas pour but de vous endormir, bien au contraire! 


Commençons par Boucle d’Or, dans ce jeu de 44 cartes il faut être le premier à trouver une image répétée en petite, moyenne et grande taille (correspondant bien sûr à petit ours, maman ours et papa ours) ou bien à repérer l’ours qui s’est glissé dans les cartes et à dire en mimant sa voix (petite, douce ou grosse voix), « Mais qui a mangé tout le chocolat? »… 

Le but du jeu est de remporter le plus de cartes à la fin de la partie, chacun à son tour on retourne une carte de la pioche pour la poser sur la table. Il y a donc de façon de gagner ces cartes. Dans un premier temps nous vous conseillons de jouer avec une seule consigne afin de faciliter leur compréhension par les joueurs puis de les rassembler. Deux consignes donc: être vigilant et chercher un objet répété trois fois en trois tailles différentes et être vigilant si un petit ours apparaît sur une carte. Nous travaillons ainsi l’attention, la discrimination et la verbalisation. 


Ce que nous avons aimé dans ce jeu c’est le principe des tailles (il faut avoir l’objet en trois exemplaires) que nous avons rarement retrouvé dans d’autres jeux. De plus, sur les cartes on voit  de nombreux aliments: poissons, chocolat chaud, poulet, miel, glaces, oeuf à la coque, pomme, tarte; ainsi que des objets: chaise & lit. Nous retrouvons sans difficulté l’univers du conte, ce jeu est d’ailleurs un excellent pont vers la lecture de ce dernier. 

Aladin s’est envolé sur son tapis volant, non pas pour chanter une sérénade au balcon de la princesse mais bien pour participer à la course annuelle des tapis volants! 

Dans ce jeu de 40 cartes chacun choisit comme point de départ une carte représentant un palais puis on constitue la pioche avec les autres cartes. On place les palais les un en dessous des autres. On avance ainsi tous horizontalement dans la même direction, c’est une dynamique de jeu un peu différente de celle à laquelle nous sommes habitués ce qui n’est pas pour nous déplaire. Changer et s’adapter, c’est un aspect des jeux en règle générale qui est important pour aider les joueurs à adopter la même attitude dans leur vie quotidienne. 


Chacun pioche à son tour une carte et la pose à droite de sa carte « palais ». Dans la pioche, de nombreuses cartes vont vous faire voler à toute vitesse ou encore vous freiner comme les cartes de « la Lampe », du « Vizir » et enfin du « Festin des Mille et une nuits ». Lorsque toutes les cartes ont été jouées on compare les lignes, celui qui a la plus grande gagne. 

Encore une fois nous aimons l’originalité dont font preuve les Fées Hilares pour rendre chaque expérience de jeu différente et ludique. Nous aimons beaucoup l’univers de Mélisande Luthringer, très coloré et chaleureux qui donne envie de recommencer encore et encore une partie! La solidité des cartes ne sera jamais assez trop soulignée: très solide, de qualité! 

Quel est votre jeu préféré des Fées Hilares? Nous avons du mal à n'en sélectionner qu'un :) 

J’apprends à dessiner Mes Animaux Préférés de A à Z (Fleurus): Un concentré de bonnes idées!

Nous sommes friands des ouvrages qui permettent de travailler en s’amusant. Le dessin est un exercice très intéressant qui nécessite à la fois concentration et précision et qui travaille la motricité fine. Dessiner cela peut paraître simple pour certains alors que pour d’autres, c’est comme tout: un apprentissage. Nous adorons l’ouvrage des Ed. Usborne « Je Dessine Pas à Pas », voici un autre coup de coeur: J’apprends à dessiner mes animaux préférés de A à Z de Philippe Legendre aux Ed. Fleurus


Ce qui nous a beaucoup plu dans cet ouvrage et ce qui nous a attiré vers lui c’est cette idée d’abécédaire des animaux version dessin. Les animaux sont présentés par ordre alphabétique de l’abeille au zorille (oui le zorille est un animal et non une coquille pour désigner le gorille qui lui est bien présent au niveau de la lettre G). Un peu moins d’une cinquantaine d’animaux sont ainsi dans ce livre: abeille, dauphin, singe, souris, koala, gorille, girafe, hippopotame, fennec, wallaby, et notre fameux zorille. 

La méthode Legendre est simple: 4 cases, 4 étapes pour compléter son dessin, au fur et à mesure des étapes on enrichit son dessin jusqu’à ce qu’il ait sa forme finale. Nous avons tous eu entre les mains l’un de ces petits livres à thème de cette méthode. Avec Mes animaux préférés de A à Z vous tenez entre les mains plusieurs de ces petits livres en un seul livre. 

Nous aimons beaucoup la section « vocabulaire de formes » qui peut être utilisée dans un premier temps pour travailler les traits du dessin de manière séparée, par exemple pour le chien, il faut être capable de dessiner un rond, un ovale, un triangle retourné, un parallélépipède, et enfin une queue. Vous pouvez dessiner chacune de ces formes dans un premier temps dans un cahier et demander à l’apprenti dessinateur de les reproduire. C’est une première étape vers le dessin. 

Nous aimons beaucoup dessiner côte à côte. Ainsi le dessinateur a non seulement le modèle du livre face à lui, mais en plus son accompagnateur verbalise les gestes et les reproduit avec lui. Cela peut être un exercice de stimulation verbale très riche. 

Dans l’ouvrage « L’apprentissage du découpage chez l’enfant » de Josiane Caron Santha, l’auteur nous proposait trois étapes: colorier, découper et enfin dessiner et découper. C’est possible de reproduire ce système d’étapes ici avec cet ouvrage. Dans un premier temps nous travaillons ensemble le vocabulaire de formes, l’accompagnateur peut dessiner et le dessinateur colorier. Dans un second temps l’accompagnateur peut reproduire et verbaliser au fur et à mesure du dessin pour permettre au dessinateur d’imiter et de voir. Dans un troisième temps, proposer au dessinateur de reproduire seul les animaux de l’ouvrage. 


Ces « gros livres » de la collection « J’apprends à dessiner » se déclinent sous plusieurs titres: « J’apprends à dessiner spécial garçon », « J’apprends à dessiner spécial fille », « J’apprends à dessiner mes personnages préférés de A à Z ». Quel sera votre préféré?



4 nov. 2015

Aniscience (Circus Atos): La Nature Expliquée...

Gratuite aujourd'hui Aniscience de Circus Atos est une application originale grâce à la délicatesse du graphisme et son thème: la découverte de la nature. Entraîné par une petite souris curieuse dont la loupe permet d'apprendre l'identité et les spécificités de plantes et des insectes qui l'entourent, l'utilisateur est porté par cette découverte d'un monde si familier puisque c'est celui du jardin, du parc, de la forêt... 

C'est en automne que nous découvrons cette application alors que c'est certainement au printemps qu'elle est très utile. Nous pouvons imaginer en parallèle à l'application créer un herbier, faire un plan de tout ce que l'on a trouvé lors d'une après-midi au jardin, prendre en photo avec la tablette les insectes croisés puis les identifier grâce à un livre ou à internet. Ce qui nous plaît dans ce genre d'applications c'est qu'elles suscitent l'envie d'apprendre et transforment notre quotidien en une riche source d'apprentissage. 


Très accessible, le fonctionnement de l'application est intuitif une fois que l'on a compris comment la loupe marchait. L'utilisateur doit promener la petite souris à l'écran. Lorsqu'il voit quelque chose qui l'intéresse il touche la loupe et la positionne sur l'objet de son choix (il verra une petite loupe apparaître sur tous les éléments expliqués). Une carte apparaît avec l'identité de l'élément et quelques spécificités qui lui sont propres. Par exemple pour le ver de terre commun on découvre sur la carte les différentes parties de son corps, ce dont il a peur (la poule!) et ce que sa présence offre à la terre. 


Le principe du jeu permet aussi de travailler la compréhension et l'identification. En effet vous pouvez demander à l'utilisateur de poser la loupe sur le trèfle, sur la mouche, sur les têtards... Cet exercice simple est agréable à effectuer dans un univers connu, celui de la nature/du jardin, et bien illustré comme dans l'application.

Ces cartes sont bien réalisées malgré une ou deux coquilles en français. Il y a de nombreuses illustrations qui permettent de comprendre le texte. Le fait qu'elles soient disponibles en plusieurs langues dont le français est un avantage! 

Que découvrirez-vous dans cette application?

  • le ver de terre
  • le hanneton
  • la cétoine dorée
  • l'iule
  • l'oeillet des chartreux
  • la piéride du chou
  • le thym faux pouliot
  • la campanule
  • la grande sauterelle verte
  • la mouche
  • la marguerite commune
  • et de nombreux autres insectes et plantes...


Nous aimons la variété et le nombre de cartes disponibles. L'écran est riche en illustrations et en détails. C'est un univers accueillant qui transforme le jardin en une véritable zone de recherche. Si vous aimez jardiner ou si vous avez un potager certains des insectes présentés ne vous seront sûrement pas inconnus! 


Intéressante pour découvrir ou redécouvrir certains habitants du jardin ou du sous-sol, cette application donne envie de créer ses propres cartes au fur et à mesure des saisons en observant la nature qui nous entoure. L'éditeur a pour projet d'étendre le principe du jeu et de créer d'autres "chapitres" à ce livre numérique. Une perspective qui nous intéresse et nous espérons les découvrir bientôt!

Que ce soit lors d'une promenade en forêt, sur votre balcon ou dans votre jardin, n'hésitez pas à prendre en photo ce qui vous entoure et à créer de petites cartes à leurs propos comme dans l'application!