9 févr. 2014

Rencontre avec... Christine Alcouffe

Illustratrice des « Mystérieux Habitants du Piano » aux Editions Zabouille, Christine Alcouffe diplômée de l’école Emile Cohl de Lyon possède un univers unique ! Grâce à ses illustrations, nous avons ressenti toute la contradiction des émotions de Paul entre peur et curiosité. Rencontre avec une illustratrice de talent…



La Sauterelle Tactile : Bonjour Christine, merci d’avoir accepté de répondre à nos questions ! Pourquoi avez-vous choisi de devenir illustratrice ?
Christine Alcouffe: C'est arrivé un peu par hasard ! J'ai toujours aimé dessiner, mais je n'avais jamais  imaginé que je pourrais un jour en faire mon métier. Lors d'un salon de l'étudiant, je suis tombée sur les stands des écoles d'arts, et je me suis dis que finalement ça serait peut être une piste. J'ai eu beaucoup de chance que mes parents me soutiennent dans cette voie !


La Sauterelle Tactile : Pourriez-vous nous parler de votre parcours ?
Christine Alcouffe: Je n'avais jamais pris de cours de dessin avant d'essayer d'entrer en école d'art, du coup je ne savais pas si je pourrais travailler sur des dessins tout les jours de la semaine sans me lasser. J'ai pris une semaine de stage dans un atelier, près de chez moi, et comme ça s'est très bien déroulé, que j'y ai passé de très bons moments, je me suis lancée. Dans un premier temps, j'ai été plus intéressée par la publicité et le graphisme, donc j'ai tenté ma chance à l'école Bellecour, à Lyon, qui propose des Arts Appliqués. Une fois là-bas, et après cette année de Mise à Niveau Arts Appliqués qui a été merveilleuse, j'ai décidé de renoncer à la comm et de m'orienter vers l'illustration, qui me plaisait d'avantage. Je suis donc entrée dans l'école Emile Cohl, dont je suis sortie diplômée en illustration quatre ans plus tard.


La Sauterelle Tactile : Comment créez-vous ?
Christine Alcouffe: Je commence en général par des croquis au crayon de papier sur un carnet. D'abord une esquisse générale, puis j'entre ensuite dans le détail. Si je travaille pour une illustration numérique, je scanne les croquis, que j'assemble. Enfin je me sers de cette base pour tracer à la Plume sous Photoshop des formes, sur lesquelles je pose des ombres et des lumières. Dans le cas d'un dessin au crayon de papier, je glisse le croquis sous une feuille de papier layout et je monte le dessin petit à petit, puis je scanne la ou les feuilles et je fait une colorisation numérique.


La Sauterelle Tactile : Est-ce que l’illustration pour le format numérique pose des défis différents ?
Christine Alcouffe: Oui, tout à fait, les contraintes ne sont pas les mêmes ! Globalement, on a plus de libertés sur le format, puisqu'il s'adapte à la forme de l'écran. En revanche, comme il y a des interactions à prévoir, il faut penser l'image d'une façon un peu différente, de façon à intégrer ce facteur.


La Sauterelle Tactile : Paul des « Mystérieux Habitants du Piano » est né à l’occasion d’un « Tandem Jeunesse ». Pouvez-vous nous expliquer de quoi il s’agit ?
Christine Alcouffe: C'est un projet qui a lieu chaque année depuis 13 éditions et qui permet à des illustrateurs et des auteurs de se rencontrer autour d'un projet commun. Une année ce sont les illustrateurs qui proposent une image et les auteurs qui se sentent ou non interpellés par l'illustration et écrivent un texte dessus. L'année suivante, les rôles s'inversent comme le processus de création. C'est à cette occasion que j'ai rencontré Mathilde Pascal, à qui mon dessin a plu. De mon côté, j'ai été séduite par son style, puis par l'histoire qui a découlé de l'image. Quelle imagination ! A partir d'une petite bribe elle a su imaginer tout un univers !



La Sauterelle Tactile : Qu’est-ce qui vous a le plus plu dans l’illustration des « Mystérieux Habitants du Piano » ?
Christine Alcouffe: J'ai beaucoup aimé l'ambiance du texte de Mathilde Pascal et j'ai essayé de recréer cette magie dans les illustrations. Ce mélange de curiosité et de peur, de charme et de danger imaginaire m'a beaucoup plu. Par ailleurs, cela m'a forcé à dessiner des animaux, chose dont je n'ai pas l'habitude, et je suis contente d'avoir fait cet effort et du résultat que ça a donné !


La Sauterelle Tactile : Sur votre blog nous avons découvert que vous étiez avec deux autres illustratrices à l’origine de l’album « 100% Stickers – Spécial Filles » chez Auzou, un album que nous aimons beaucoup ! Pouvez-nous nous parler de cet album?
Christine Alcouffe: C'est mon agent, Marjorie Chebance, qui m'a mise en contact avec une éditrice d'Auzou. Après quelques essais et des ajustements, j'ai trouvé mes marques dans cet album et j'ai été choisie pour participer au projet.
Et franchement, c'était très agréable à faire ! C'est un univers rose, girly, coloré, qui donne la pêche, j'adore !



La Sauterelle Tactile : Sur votre blog et votre page Facebook vous proposez de belles activités à imprimer que vous créez et illustrez, qu’est-ce qui vous plaît dans ce partage ?
Christine Alcouffe: Les dessins et les projets que nous créons n'ont d'intérêt que si on les partage avec les gens. Aujourd'hui, avec les blogs et les réseaux sociaux, on a vraiment la possibilité d'être en contact avec le public et de faire découvrir notre travail ! C'est intéressant pour se faire un peu de publicité, évidement, et ça nous permet aussi d'avoir un avis direct sur nos tentatives, de voir si nos essais plaisent ou non, et ce sans attendre le retour d'un éditeur. C'est très enrichissant.



La Sauterelle Tactile : Où puisez-vous votre inspiration ?
Christine Alcouffe: Souvent, je m'inspire simplement du quotidien, des petits moments qui font sourire. J'aime aussi mettre un peu de poésie dans la vie de tous les jours, apporter du rêve aux gens, avec des images plus exotiques ou oniriques.
 

La Sauterelle Tactile : Quels sont vos projets ?
Christine Alcouffe: Pour l'instant je travaille pour un jeu de fille en ligne, qui m'occupe beaucoup. Par ailleurs je saisis au vol les propositions des éditeurs ou des boîtes de comm quand ils me proposent quelque chose. J'aimerais beaucoup faire de l'album, dans quelques temps, vu que mes projets sont en général plus courts. Peut être que ça arrivera dans les mois à venir !


La Sauterelle Tactile : Comment pouvons-nous suivre votre actualité ?
Christine Alcouffe: Le plus efficace, c'est sans doute de vous inscrire sur ma page fan, sur Facebook. C'est là que je poste mes images avec le plus d'assiduité. Je possède également un blog et un site web.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire. C'est toujours un plaisir de lire vos impressions sur les applications numériques, les jeux éducatifs et les ouvrages que La Sauterelle Tactile aime. Si vous souhaitez nous contacter directement, remplissez le formulaire de contact présent sur la barre latérale droite.
La Sauterelle Tactile vous souhaite une excellente journée!