7 déc. 2013

Rencontre avec... Claire Gaudriot & Leïla Brient

La Princesse aux petits Prouts est née grâce à deux créatrices de talents, une créatrice de mots et une créatrice d’images, Leïla Brient et Claire Gaudriot. La Sauterelle Tactile est heureuse de rencontrer sur le blog aujourd’hui, celles qui ont donné naissance à Lou et Archibald deux héros modernes dans un univers féérique…



La Sauterelle Tactile : Merci Leïla Brient et Claire Gaudriot de répondre à nos questions. Vous avez respectivement écrit et illustré « La Princesse aux petits prouts » chez Audois & Alleuil Editions, un histoire utilisant la trame des contes classiques avec une pointe de folie, beaucoup d’humour et des personnages très attachants !  Pouvez-vous nous parler de vous, de votre parcours et nous dire ce qui vous inspire quotidiennement ?

Claire : J'ai commencé à travailler dans une agence de communication il y a fort fort longtemps, je dessinais et crayonnais le soir et le week-end, jusqu'à ce que je participe à un concours lancé par Hachette Jeunesse "Créer le héros de demain". Ô chance, Ô joie, j'ai gagné et c'est comme ça qu'est née mon premier personnage "Hortense petite fée" !

Cela fait maintenant plus de 10 ans que j'ai mis les pieds dans l’édition jeunesse. Une collection comme celle-ci prend beaucoup de temps, et ce n'est qu'il y a 2 ou 3 ans, que j'ai pu me poser pour travailler sur des projets plus proches de moi, et c'est comme ça que sont sortis "Moi Einstein, gardien de Maizoo", "Tonnerre de Catch" puis "La princesse aux petits prouts".

Et c'est à partir de La princesse que tout s'accélère, quand avec un copain - aujourd'hui mon associé - Julien Lemaitre, on a décidé de créer notre propre maison d'édition numérique. Tout nous inspire quotidiennement ! On rêverait de passer nos journées à mettre des projets au point, des livres, des jeux, tous plus farfelus que les autres, poétiques, épiques. Nous avons la chance d'être très bien entourés, auteurs, illustrateurs, comédiens, musiciens qu'on connait depuis des années et sans qui on n'aurait peut-être pas osé se lancer ainsi dans cette aventure. Chacun enrichit notre univers à leur manière.


La Sauterelle Tactile : Leïla, sur votre blog on peut admirer vos nombreuses publications en tant qu’illustratrice, comment êtes-vous passée du monde de l’illustration à celui de l’écriture?

Leïla : J'ai toujours eu la tête entre deux mondes, et des envies qui partent dans tous les sens. J'ai fait 4 ans de Lettres modernes puis 3 ans aux Beaux-arts sans trop savoir où cela me mènerait. Maintenant que j'écris et que je dessine, on pourrait croire qu'il y a une certaine cohérence dans ce parcours mais pas du tout !!! J'ai toujours avancé à tâtons, en suivant mes envies ...


La Sauterelle Tactile : Comment avez-vous imaginé cette histoire « époustouflissante, incloyablimissime et extravabilloutante » ainsi que les personnages de Lou et Archibald ?

Leïla : Je me souviens très bien du petit livre de mon enfance sur la princesse au petit pois : j'étais effarée à l'idée que cette pauvre princesse devait être dans une souffrance permanente du fait de son hypersensibilité ... en grandissant, j'ai compris que ce n'était pas un conte sur le handicap, mais une définition de la femme idéale … De là, est née l'envie de rejouer la partie en redistribuant les cartes !


La Sauterelle Tactile : Claire, qu’est-ce qui vous a séduite chez la Princesse aux Petits Prouts ?  A-t-elle mis longtemps avant de naître sous vos pinceaux ?

Claire : Le ton de Leïla m'a tout de suite séduite, j'ai dû dire oui assez vite, pourtant je m'étais jurée de ne plus dessiner de princesse. Mais Lou est craquante, et Belle-Maman odieuse, un bonheur à dessiner. J'adore cette façon qu'a Leïla de raconter de manière très poétique des choses tellement drôles.
Ça a pris un peu de temps entre le « oui, ok, ça marche ! » et les premiers croquis, peut-être 6 mois... plus ? Je ne sais plus, Leïla a été très patiente.


La Sauterelle Tactile : Comment vous êtes-vous rencontrées ?

Leïla : Par internet : j'étais (et suis toujours) amoureuse du travail de Claire. Quand j'écrivais, c'était en imaginant ses images, alors quand le texte à été fini, je me suis dit qu'après tout, je ne risquais rien en lui envoyant … Après avoir cliqué sur « envoi », j'ai quand même eu une sueur froide en me disant « houla, je viens d'envoyer une histoire de prouts à une inconnue ...» et depuis … depuis …

Claire : De blog en blog, j'avais repéré les images de Leïla, elle avait un projet avec Anne Loyer, je connaissais son travail d'illustratrice, et j'ai été bluffée quand j'ai découvert qu'en plus elle écrivait ! Elle sait tout faire, quelle chance.


La Sauterelle Tactile : Comment et où créez-vous ?

Leïla : chez moi, bien au chaud …
Claire : pareil !


La Sauterelle Tactile : Quel a été pour vous le moment le plus marquant de la naissance de ce conte numérique ?

Leïla : un resto sur le pouce ou j'ai pu voir notre princesse s'animer sous les regards anxieux de Claire et de Julien …

Claire : Quand j'ai demandé à Leïla qu'on laisse tomber la recherche d'un éditeur papier pour notre projet, car on avait un truc 1000 fois mieux à faire... et qu'elle a dit oui !

La Sauterelle Tactile : Combien de personnes ont travaillé à la réalisation de cette « époustouflissante, incloyablimissime et extravabilloutante » histoire numérique ?
Claire : Une dizaine : plusieurs développeurs, des sound-designer, des comédiennes (française et anglaise), un ingénieur du son, Leïla et moi.


La Sauterelle Tactile : Pourquoi avoir choisi le support numérique plutôt que le support papier ?

Claire : Je me morfondais de faire un projet numérique. « La princesse aux petits prouts » collait parfaitement, en fait je butais sur certaines planches, et je n'arrivais plus à avancer, je voulais y mettre trop de choses, impossible de faire rentrer ça sur une double page. Le numérique était pour moi la solution.

Puis quand on a tout assemblé, textes, illustrations, musique, voix, on était comme des gamins, et là, la question du papier ne se posait plus du tout.



La Sauterelle Tactile : Quels sont vos projets ?

Leïla : beaucoup de projets et beaucoup d'envies d'expérimenter … Grâce à l'équipe d'Audois&Alleuil, je découvre dans le numérique un formidable ouvroir de littérature potentiel  qui fait pousser les envies !

Claire : à 100% Audois & Alleuil, comme éditrice cette fois, je n'ai malheureusement plus vraiment le temps de dessiner. Mais c'est tout aussi passionnant.




Merci à Claire et Leïla et à Audois & Alleuil qui s'est associé à la Sauterelle Tactile pour notre Saint-Nicolas Numérique. La Princesse au Petits Prouts est un superbe conte numérique que vous pouvez découvrir dans notre Bibliothèque en cliquant ici et la télécharger en cliquant ici


 Pour découvrir Audois & Alleuil, cliquez ici.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire. C'est toujours un plaisir de lire vos impressions sur les applications numériques, les jeux éducatifs et les ouvrages que La Sauterelle Tactile aime. Si vous souhaitez nous contacter directement, remplissez le formulaire de contact présent sur la barre latérale droite.
La Sauterelle Tactile vous souhaite une excellente journée!